Patrimoine

Benais et patrimoine

1) Historique :

    Benais est une commune traditionnellement viticole de 2008 ha, rattachée au canton de Bourgueil (arrondissement de Chinon) et membre de la Communauté de Communes du Pays de Bourgueil. Elle compte aujourd'hui 940 habitants.
    Il est fait mention de Benais au XIIe siècle, sous le terme de Beniacum. Ses terres seigneuriales appartiennent alors à Hugues de Beaucay, qui accompagna Saint Louis à la croisade de 1248. Par la suite, et jusqu'aux XVII siècle, le domaine devient propriété de la famille de Laval. Ces terres reviennent ensuite aux familles du Bellay puis Montmorancy.

 2) Le Château :

   

L'imposant château de Benais est mentionné dès le XIIIe siècle. En 1532, François 1er y est reçu par Gilles de Laval. Partiellement détruit bien avant la révolution française, le château a conservé ses communs et les deux tours de son entrée fortifiée (formant le châtelet). L'ensemble a été intégré au nouvel édifice, érigé au XIXe siècle. L'un des tableaux conservés au château, réalisé à la gouache, présente l'état de l'édifice avant sa destruction.

 

 

 

Dans le parc, se trouve un autre bâtiment remarquable, nommé l'Orangerie. Cette grande construction date du XIXe siècle, sa façade principale est orientée plein sud et accueillait autrefois les orangers d'ornement de châteaux situés alentours durant l'hiver.
Depuis 1949, le château de Benais est propriété de la ville de Boulogne-Billancourt dans les Hauts de Seine. Aménagé en centre de loisirs destiné aux jeunes Boulonnais durant les vacances scolaires dans un premier temps, le château accueille desormais également enseignants et élèves de la ville pour les classes environnement.
Situé au coeur d'un parc clos de 12 hectares il offre aux enfants un cadre idyllique.

 

 

3) L'Eglise Saint Germain :

 La paroisse de Benais a compté trois bâtiments religieux. L'édifice principal reste, bien entendu, l'église Saint Germain, devant laquelle fut érigé un prieuré aujourd'hui détruit. Un second prieuré lié à la paroisse se trouve au lieu dit Saint Gilles, près du Changeon, le cours d'eau qui irrigue la commune. Le prieuré de Saint Gilles a conservé une tourelle d'angle, ancienne fuie caractérisée par sa décoration de briques et de pierres alternées, couverte d'un toit pointu à facettes. L'église Saint Germain date du XIIe siècle. Son clocher est aujourd'hui constitué d'un beffroi à deux étages et d'une flèche octogonale.

 

 

 

 

Le chœur à chevet plat début du  XIIIe siècle est constitué de voûte dites « angevines » ou « Plantagenêt » et la partie plate est occupé par un retable imposant comportant une représentation de la cène. La scène centrale est encadrée par les statues des Saints évêques Germain et René. Le retable peut apparaître comme disproportionné par rapport à l'édifice mais il faut se souvenir qu'une grande partie de la nef s'est effondrée en 1916. Auparavant l'entrée de l'église Saint Germain se situait tout au bord de la départementale. Après l'effondrement, il a été décidé de reconstruire une nef dans des dimensions très inférieures dans la longueur et dans la largeur. Une partie des pierre de la nef éffondrée ayant été utilisées, dit-on, à la construction du Foyer Rural.

 

 

 

 

L'église Saint Germain avant l'effondrement de la nef

 

 

 

 

 

 

Situées dans le chœur de l'église, les stalles rappellent qu'un prieuré desservi par les moines augustins à été fondé à cet endroit par Guy de Laval en 1378.
  

 

 

 

 

Un vitrail dédié à St Vincent, réalisé par le maître verrier Lobin, daté de 1870.
    

 

 

 

                                            

La chapelle nord de l'église paroissiale est l'ancienne chapelle seigneuriale et date de la fin du XVe siècle. Ses Chapiteaux représentent Samson et Dalila, la décollation de Saint Jean Baptiste et les bergers de la scène de la Nativité.

 

 4) La mairie et le foyer rural

 

La mairie de Benais est un bâtiment caractéristique des locaux administratifs de la fin du XIXe siècle

 

 

 

 

 

 

 

Le Foyer Rural, plus communément nommé de nos jours "salle des fêtes" caractérise l'époque qui suit la Première Guerre Mondiale. Il a été erigé à proximité du porche de l'ancien prieuré du XVIIe siècle, détruit dit-on, pour en permettre la réalisation

 

 

 

 

 

5) Autre patrimoine architectural

 

 

 Chapelle reposoir en tuffeau du XVIIIe siècle, rue du Château

 

 

 

 

 

 

 

 

 Portail en tuffeau et en brique du XIXe siècle face à l'entrée du château           

 

 

 

 

 

  

 Le Prieuré de St Gilles construit au XVe siècle Tourelle constituée de briques et de pierres alternées

 

 

 

 

 

 

 

 Manoir de l'Argenterie en tuffeau du XVIe siècle

 

 

 

 

 

 

La loge de vigne, située au lieu dit "les Marquises", petit patrimoine caché au coeur du vignoble de Benais que vous pourrez découvrir en empruntant le sentier d'interprétation créé en partenariat avec le Parc Naturel Régional Anjou Touraine autour du thème: "la double vie du côteau". Vous trouverez le panneau d'accueil équipé du plan du sentier balisé ainsi que le point de départ rue de l'ancienne mairie devant la façade sud de l'église Saint Germain.